Aranthell


Comment rendre compte du commun, celui qui par l’absence d’évènement devient de fait habituel puis transparent, jusqu’à l’indescriptible ? Dans un contexte de production sérielle, ne peut-on plus considérer un objet comme chose singulière, bien qu’identique ? Aranthell propose une exploration de la place du banal dans notre société à l’échelle individuelle, notamment au travers du prisme de la consommation, du jeu, et du non-évènement. Peintures, dessins ou volumes, son travail se construit sous forme de séries parallèles - autant de listes thématiques sans aboutissement programmé. Aucune figure humaine n’apparait : l’objet devient sujet et prend corps hors de tout contexte. Premier Choix présente des barquettes de viande de supermarchés, déclinées sous diverses échelles. Les morceaux, poids, prix, dates, logos, sont autant de caractéristiques permettant une identification de chaque barquette comme élément unique, bien qu’issue d’un abattage / conditionnement en série. Le cadrage serré sur les images supprime toute notion de composition en peinture, glissant vers une « peinture-objet », saisissable, frontale et dénuée de tout discours. Panel est une série de moulages réalisés à partir de tubes issus de la grande distribution, tous contenants de produits cosmétiques, alimentaires, ou pharmaceutiques. Figés puis dissociés de l’impression qui habille traditionnellement le packaging, ils invitent à une dégustation visuelle « à l’aveugle » : Avec ce rapport uniquement formel, comment identifier chaque produit sans confondre le wasabi avec le dentifrice ou la crème hydratante ?