L'actualité des musées et galeries


Stephen Shames, Une rétrospective
Maison de la Photographie Robert Doisneau, Gentilly
Exposition du 11 octobre 2017 au 14 janvier 2018

Stephen Shames, Une rétrospective


Du 11 octobre au 14 janvier, la Maison Doisneau présente Une rétrospective, première exposition monographique de l’américain Stephen Shames, dévoilant des œuvres de 1960 à 1970.

C’est avec une grande justesse que Stephen Shames met en images le quotidien de la population du Bronx, et celui des membres du mouvement d’émancipation des « Black Panthers ». Artiste ou activiste ? Les deux. Il livre, au fil des sept années passées auprès de ce mouvement révolutionnaire de libération afro-américaine, un pan de l’histoire de l’Amérique des années 1960 aux années 1970. Sa rencontre déterminante à l’université de Berkeley en Californie avec le fondateur de l’organisation, Bobby Seale, déclenche l’implication de l’artiste dans la défense des droits civiques. Son immersion, sans adhésion, au sein de ce mouvement se traduit par des clichés bruts des militants en action. Des fondateurs du groupe révolutionnaire – Kathleen Cleaver et Huey Newton, entre autres – aux troupes en exercice, l’artiste se veut témoin d’une structure en lutte contre les inégalités, à laquelle il rend toute sa noblesse. Au plus près des discriminations et injustices subies par la communauté noire américaine, ses photographies noir et blanc saisissent l’instant au cœur de l’action, retranscrivant la réalité telle qu’elle est, sans artifice.

Lire la suite

Hendrik Czakainski, TanDEM-X
Galerie Wallworks, Paris
Exposition du 06 octobre 2017 au 25 novembre 2017

Hendrik Czakainski, TanDEM-X


Du 6 octobre au 25 novembre, la Galerie Wallworks présente l’exposition TanDEM-X de l’artiste allemand Hendrik Czakainski, une réflexion singulière autour du monde et des environnements modernes, à l’ère de la modélisation et de la cartographie terrestre.

Souvent présentées comme agent de progrès, d’ouverture et d’expériences inédites, les technologies de l’information connaissent ces dernières années un rythme d’accélération et de généralisation jamais égalé. Couplées à la globalisation et la mondialisation qui caractérisent les sociétés modernes actuelles, elles transforment – voire façonnent – le monde et ses modes de représentation, en témoignent les imageries satellites. En poussant ainsi toujours plus loin la virtualisation du monde et de l’existence, n’y a-t-il pas un risque de « désincarnation » ? C’est autour de ce questionnement quasi métaphysique que s’articule la démarche artistique d’Hendrik Czakainski, qui offre une expérience aussi surprenante que fascinante, renouvelant les codes du street-art.

Lire la suite

Chichi Reyes, Mirages
French Arts Factory, PARIS
Exposition du 24 septembre 2017 au 01 octobre 2017

Chichi Reyes, Mirages


Du 24 septembre au 1er octobre, la galerie French Arts Factory accueille l’artiste plasticien dominicain Chichi Reyes et son exposition Mirages, un hommage à la grande vitalité artistique de son pays natal.  

Né en République Dominicaine en 1973, Rafael Alejandro Reyes Diaz dit « Chichi Reyes » suit sa formation artistique à la prestigieuse école de Design d’Altos de Chavón. Ses études d’architecture et de publicité complètent le profil de cet artiste à la carrière picturale éloquente empreinte d’un style très personnel. Installé à Paris et Bruxelles depuis 2011, tout jeune récipiendaire de l’Ordre national du Mérite, ce magicien de l’imaginaire reste très attaché à ses terres natales ; Mirages se veut une ode à la grande vitalité artistique et au prestige des artistes dominicains sur la scène internationale. Un hommage à la hauteur d’un pays riche de son histoire politique et culturelle.

Lire la suite

Irving Penn
Grand Palais, Paris
Exposition du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018

Irving Penn


En partenariat avec le Metropolitan Museum de New-York, le Grand Palais présente une exposition de grande ampleur : la célébration du centenaire de la naissance d’Irving Penn (1917-2009).

La série des « Petits Métiers » du ramoneur au balayeur en passant par le vendeur de journaux ? C’est lui. Les photographies de mode en studio dans le Vogue des années 1950 ? C’est encore lui. Les célèbres portraits de Truman Capote, Alfred Hitchcock ou Marcel Duchamp parfaitement cadrés, isolés de toute ambiance animée, immortalisés dans une petite pièce ? C’est encore et toujours lui.

Le photographe américain a marqué le huitième art de son œil refusant l’éphémère, avide de perfectionnisme et de stabilité. Véritable contre-pied à la photographie si acclamée du spontané !

Lire la suite

Théophile Stern, Limites poreuses
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 24 octobre 2017 au 04 novembre 2017

Théophile Stern, Limites poreuses


Du 24 octobre au 4 novembre, la Galerie du CROUS de Paris expose le travail de Théophile Stern dans une exposition intitulée Limites poreuses, un dialogue entre art, artisanat et architecture. 

L’art, l’artisanat et l’architecture, trois domaines distincts et pourtant – parfois malgré eux – apparentés. Ces sphères, avec leurs caractéristiques propres, se rencontrent, s’imbriquent, voire s’entrechoquent dans le vaste univers de la création. Mais une œuvre est-elle nécessairement de l’art ? Où se situe la frontière ? Cette limite plus ou moins perceptible est au cœur du questionnement de Théophile Stern. Avec l’exposition Limites poreuses, et par le biais de la confrontation des œuvres, l’artiste tente davantage une exploration qu’une formalisation de réponse.

Lire la suite

Elliott Causse & artistes invités, FLUX7
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 10 octobre 2017 au 21 octobre 2017

Elliott Causse & artistes invités, FLUX7


Du 10 au 21 octobre, la Galerie du CROUS de Paris présente FLUX7, une exposition singulière du jeune artiste Elliott Causse qui pour l’occasion s’est entouré de sept artistes et amis, pour réfléchir ensemble sur le thème du flux.   

« On entre dans le travail d’Elliott Causse comme on plonge dans le courant des flots […] » (Le Maître des Flux - Gaya Goldcymer, août 2017). Cette métaphore est à l’image du travail impulsé par Elliott Causse  tout juste diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Paris – qui, selon ses propres dires, voue une véritable obsession à la notion de flux. Un thème central et une collaboration avec sept acteurs de la scène artistique parisienne, l’exposition FLUXne pouvait pas mieux porter son nom. A travers un ensemble d’œuvres graphiques, Elliott Causse offre un voyage à la limite du perceptible, dans les méandres de l’espace et du temps.   

Lire la suite

André Frénaud, le Très-Vivant : Parcours d'un poète
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 23 septembre 2017 au 07 octobre 2017

André Frénaud, le Très-Vivant : Parcours d'un poète


Du 23 septembre au 7 octobre, la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet-Chancellerie présente André Frénaud, le Très-Vivant (1907-1993) à la Galerie du CROUS de Paris, une exposition consacrée à ce poète emblématique.

Né en 1907 à Montceau-les-Mines en Bourgogne, André Frénaud est sans nul doute l’un des poètes les plus emblématiques de sa génération. Formé en philosophie et en droit à Dijon et Paris, lecteur de français en Pologne en 1930, il entre au Ministère des Transports en 1938. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il est fait prisonnier des Allemands pendant deux ans, regagne la France en 1942 grâce à de faux papiers, et commence à fréquenter les cercles poétiques de la Résistance. Artiste voyageur, il se rend en URSS, en Espagne, en Italie, au Canada et aux Etats-Unis. Son parcours est également marqué par la rencontre avec de grands contemporains – Paul Eluard et Louis Aragon les premiers –, mais aussi de nombreux peintres qui illustreront ses ouvrages – Fernand Léger, Joan Miró, André Masson, Raoul Ubac, Jean Bazaine pour ne citer qu’eux. En 1985, il reçoit le prix national de Poésie pour l'ensemble de son œuvre. L’exposition André Frénaud, le Très-Vivant retrace le parcours de ce poète plus sémillant que jamais.

Lire la suite

Antoine Raspal, Pinxit
Musée Réattu, Arles
Exposition du 07 octobre 2017 au 07 janvier 2018

Antoine Raspal, Pinxit


Après avoir été mis à l’honneur cet été au Musée Provençal du Costume et du Bijou de Grasse, Antoine Raspal (1738-1811) est au cœur de Pinxit, une exposition qui s’ouvre le 7 octobre au musée Réattu d’Arles.

Ce petit-fils de sculpteur, né en 1738 à Arles, s’ancre comme une figure marquante du paysage artistique provençal du XVIIIe siècle. Bien connu des collectionneurs d’art textile, source majeure d’inspiration chez le couturier Christian Lacroix, celui qui incarne « l’élégance arlésienne » n’en reste pas moins un artiste complet – du peintre au dessinateur en passant par le graveur – dont l’œuvre est aussi rare qu’éclectique. En association avec Fragonard Parfumeur, le musée Réattu propose un voyage aux confins de l’univers d’Antoine Raspal ; une rétrospective dans l’histoire sociale et artistique d’Arles, à la rencontre de la haute bourgeoisie et de l’aristocratie de l’époque.

Lire la suite

Justine Darmon, Ambivalences
Galerie Rouan, PARIS
Exposition du 10 octobre 2017 au 28 octobre 2017

Justine Darmon, Ambivalences


Du 10 au 28 octobre, la galerie Bernard Rouan présente Ambivalences, une exposition de Justine Darmon.

En sondant le rapport masculin-féminin, mais également celui que nous avons tous avec nos propres intimité et esprit, Justine Darmon propose une lecture à la fois sensuelle et rugueuse de nos émotions, de nos peurs comme de nos espoirs.

« Ambivalence : tendance à éprouver ou à manifester simultanément deux sentiments opposés à l’égard du même objet ». La définition froide d’un mot cache toujours les nuances et les aspérités que l’existence, l’histoire (la petite et la grande) et le temps lui impriment. En sondant le rapport masculin-féminin, mais également celui que nous avons tous avec nos propres intimité et esprit, Justine Darmon propose une lecture à la fois sensuelle et rugueuse de nos émotions, de nos peurs comme de nos espoirs. 

Lire la suite

Mireille Guérin et Cathy Bion, L’instinct de la couleur
French Arts Factory, PARIS
Exposition du 11 juillet 2017 au 23 septembre 2017

Mireille Guérin et Cathy Bion, L’instinct de la couleur


Du 11 juillet au 23 septembre 2017, la galerie présente L’instinct de la couleur, une exposition de Mireille Guérin et Cathy Bion.

Alors que l’une tisse le fil, l’autre immortalise les ports du monde… Deux artistes aux pratiques différentes qui pourtant s’unissent parfaitement sous le trait de la couleur.

Mireille Guérin allie savoir-traditionnel et contemporanéité en sculptant la matière, fil après fil sur une haute lice, pour créer des tapisseries dont les formes organiques évoquent le monde végétal. Couleurs chatoyantes, de l’orange carotte ou vert sapin en passant par des violines profondes, ses créations transgressent les frontières des disciplines en devenant tour à tour objet d’art, tableau et sculpture.

Aux côtés des tapisseries de Mireille Guérin répondent les palettes de couleurs capturées sous l’œil de Cathy Bion, émanant des ports de tous les continents.

 

Lire la suite

Pia MYrvoLD, Transforming Venus
Galerie Lélia Mordoch, Paris
Exposition du 22 septembre 2017 au 28 octobre 2017

Pia MYrvoLD, Transforming Venus


Du 22 septembre au 28 octobre 2017, la galerie Lélia Mordoch présente Transforming Venus, une exposition de Pia MYrvoLD.

Née en 1960 en Norvège, Pia MYrvoLD appartient à cette génération qui délaisse l’atelier pour explorer le champ des possibles du laboratoire en réponse au carcan académique du monde de l’art. Audacieuse ingénieure et ingénieuse développeuse, Pia MYrvoLD est une artiste dont la palette marie les médias artistiques traditionnels aux technologies innovantes depuis les années 1980. Du pinceau à la sculpture numérique, sa vision de l’art traverse les frontières des disciplines dans un work in progress où l’Homme, entre monde réel et virtuel, reste toujours au centre de l’œuvre, en étant à la fois le composant et le participant.

Lire la suite

Giuseppe Zoppi
Gilles Naudin Galerie, Paris
Exposition du 19 septembre 2017 au 28 octobre 2017

Giuseppe Zoppi


Du 19 septembre au 28 octobre 2017, la galerie Gilles Naudin présente une exposition monographique de Giuseppe Zoppi.

Pans de matière épaisse, étirée, patinée… Les œuvres de cet artiste italien semblent être l’empreinte physique d’une vie révolue marquée par l’érosion du temps. Ici, des traces allongées, là des couches effritées, au fur et à mesure que l’œil se promène sur ces surfaces, il se laisse absorber par la couleur. Ce qui de premier abord paraît être une façade se métamorphose en fenêtre : le regard est projeté dans un horizon sans fin, continuant perpétuellement son voyage dans les bleus, les verts d’eau, les noirs ou les blancs laiteux.

Cette gamme chromatique n’est pas sans rappeler celle à l’origine de son âme de coloriste, à savoir la palette de ses terres natales. Des cieux de Gorizia aux eaux méditerranéennes de Trieste, Giuseppe Zoppi en capte les intensités profondes et les vibrations chatoyantes pour les traduire sur des formats « faux carrés », comme des petites parcelles de sensations colorées.

Quant à la matière, elle est le résultat du geste, de cette confrontation du peintre à sa toile, le moment où Giuseppe Zoppi matérialise ses impressions et émotions en création tacite. Au-delà de séduire notre regard, ces peintures à la cire ou à l’huile sur des supports en toile ou métal, appellent au touché.

Vernissage le jeudi 21 septembre 2017.

Lire la suite