L'actualité des musées et galeries


Eric Bottero et Charles Placide, Paris-Cotonou-Paris VIII
Vallois 41 Sculptures, Paris
Exposition du 02 novembre 2017 au 02 décembre 2017

Eric Bottero et Charles Placide, Paris-Cotonou-Paris VIII


Du 2 novembre au 2 décembre, dans le cadre de sa série Paris-Cotonou-Paris et parallèlement à l'exposition présentée dans son espace du 35 rue Seine, la galerie Vallois – au numéro 41 – présente l'oeuvre des photographes Eric Bottero et Charles Placide. 

Né à Paris en 1968, Eric Bottero débute sa carrière de photographe à l’aube des années 1990, d'abord comme assistant photographe avant de voler de ses propres ailes. Repéré par le magazine PHOTO en 1991, il réalise ses premiers clichés, principalement dans le milieu de la mode. Explorateur des genres et des univers, Eric Bottero plonge ensuite dans la photographie expérimentale, donnant naissance à une série directement issue d'un travail sur les négatifs couleurs. Mais viennent aussi et surtout les voyages entre Paris et Bamako en 1992, début d'une passion pour l'Afrique dont la culture imprègne dès lors son travail mêlant sculpture et photographie.

Lire la suite

Stéphane Pencréac'h et Dominique Zinkpè, Paris-Cotonou-Paris VIII
Vallois 35, Paris
Exposition du 02 novembre 2017 au 02 décembre 2017

Stéphane Pencréac'h et Dominique Zinkpè, Paris-Cotonou-Paris VIII


Du 2 novembre au 2 décembre, dans le cadre du huitième volet de l'exposition Paris-Cotonou-Paris, la galerie Vallois – au 35 rue de Seine – offre ses cimaises à l’œuvre du francais Stéphane Pencréac'h et à celui du béninois Dominique Zinkpè. 

En cette année 2017, la galerie Vallois poursuit son initiative de promotion de l'art contemporain béninois entamé cinq ans auparavant. Riche de belles découvertes, cette huitième étape de Paris-Cotonou-Paris  fait se rencontrer le peintre et sculpteur francais Stéphane Pencréac'h, et l'artiste multidisciplinaire béninois Dominique Zinkpè ; un dialogue artistique entre deux hommes dont la route s'est pour la première fois croisée en 2016, à l'occasion d'une résidence au Centre Arts et Cultures de Lobozounkpa dirigé par Dominique Zinkpè lui-même.

Lire la suite

Emilie Sévère, Le voile des fiancés
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 19 octobre 2015 au 30 octobre 2015

Emilie Sévère, Le voile des fiancés


Exposition "Le voile des fiancés" d'Emilie Sévère à la galerie du CROUS de Paris du 19 au 31 octobre 2015.

"Je commence mes toiles en posant une couche de couleur très diluée. La toile est imprégnée de manière instinctive et brutale pour former un brouillard indéterminé. Le fait de malaxer cette trame provoque un terrain propice à l'émergence de formes, de figures s’accrochant aux accidents et aux traces de ma mémoire. Mon pinceau se perd dans les multiples glacis comme dans un nuage fuyant.

La toile et ses strates successives sont comme autant de voiles superposés qui masquent et révèlent pour nous introduire dans un mystère.
Ma peinture est constamment en équilibre entre figure et non figure. Une limite instable les sépare et l'élément du voile symbolise particulièrement bien ce passage de l'une à l'autre. "

Lire la suite

Marc Riboud, La jeune fille à la fleur, 50 ans après
Galerie Arcturus, Paris
Exposition du 03 novembre 2017 au 25 novembre 2017

Marc Riboud, La jeune fille à la fleur, 50 ans après


Du 3 au 25 novembre, la galerie Arcturus présente l'exposition La jeune fille à la fleur, 50 ans après de Marc Riboud (1923-2016) ; retour en forme d'hommage sur une photo emblématique, et d'autres clichés marquants dans la carrière du photographe. 

Est-il encore nécessaire de présenter Marc Riboud, véritable monstre de la photographie qui s'est éteint en 2016 à l'âge de 93 ans ? Libre et engagé, l'art de l'instantané comme passion, ce maître du noir et blanc arpente la planète toute sa carrière durant. L'Orient, l'Asie, l'Afrique... dès les années 60, Marc Riboud couvre les évènements majeurs qui secouent le monde – des prémices de la révolution culturelle en Chine jusqu'au procès du tortionnaire nazi Klaus Barbie, en passant par les indépendances et les conflits armés en Algérie et en Afrique noire, et même plus récemment l'élection de Barack Obama en 2008. « Il ne faut pas se laisser aller à photographier l’exceptionnel », confiait l'artiste avant sa mort ; sa vie faite de voyages et d'images en est pourtant empreinte. 

Lire la suite

Lieux Saints partagés
Cité nationale de l'histoire de l'immigration, Paris
Exposition du 24 octobre 2017 au 21 janvier 2018

Lieux Saints partagés


Du 24 octobre au 21 janvier 2018, le Musée d’histoire de l’immigration propose une exposition inédite à Paris : Lieux saints partagés, qui présente les emplacements communs aux trois religions monothéistes en Europe. Une immersion dans ces lieux historiques empreints de religiosité pour des millions de personnes.

L’Europe regorge de lieux communs entre Juifs, Chrétiens et Musulmans ; Lieux saints partagés met en lumière à travers des tableaux, des vidéos ou encore des amulettes, ces lieux et ces liens qui unissent les peuples à travers les religions. Une réalité à contre-courant des actualités rapportant uniquement les actes de haine et de division.
Lire la suite

Olivia Lavergne, Thomas Jorion, Ramon Cornadó, L'Esprit des Lieux
Galerie INSULA , Paris
Exposition du 07 novembre 2017 au 02 décembre 2017

Olivia Lavergne, Thomas Jorion, Ramon Cornadó, L'Esprit des Lieux


Du 7 novembre au 2 décembre, dans le cadre du mois Paris Photo, la galerie Insula présente l'exposition L'Esprit des Lieux des artistes Olivia Lavergne, Thomas Jorion et Ramon Cornadó. 

Tel un dialogue entre artistes, cette exposition réunit les travaux – certains présentés pour la première fois en France – de trois photographes qui, à travers leur regard et leur sensibilité propres, captent l'âme des lieux abandonnés à travers le monde. Des clichés architecturaux ou plus picturaux ; toujours puissants et captivants. En faisant ainsi se rencontrer différentes approches de la photographie, la galerie Insula propose un voyage aux confins de ces lieux désertés dont l'âme continue de parler. 

Lire la suite

Cyril Bailleul, Girls Girls Girls
Galerie Jacques De Vos - Espace Seven, Paris
Exposition du 03 novembre 2017 au 31 décembre 2017

Cyril Bailleul, Girls Girls Girls


Du 3 novembre au 31 décembre, la galerie Jacques De Vos - Espace Seven présente l'exposition Girls Girls Girls du photographe Cyril Bailleul ; une incursion dans les couloirs du « Clermont Lounge », mythique club de strip-tease d'Atlanta aux Etats-Unis. 

« J’ai toujours été partagé entre reportages et portraits. La photographie est pour moi un rapport entre sensations et sentiments. » Né à Paris en 1971, Cyril Bailleul n'a jamais quitté son appareil depuis ses débuts à l'âge de 15 ans. Des enfants des Favelas au Brésil pour l'UNESCO jusqu'au Luxembourg comme photographe officiel de la Cour, en passant par ses portraits du Dalaï-Lama pour Paris Match et ses clichés de correspondant à Paris pour l'ONU, le photographe promène depuis plusieurs années son regard sur des univers diamétralement opposés. Cette fois, il nous emmène à Atlanta, capitale de l'Etat de Géorgie au Sud des Etats-Unis, à la rencontre de celles qui font la réputation du célèbre  « Clermont Lounge ».  

Lire la suite

Miss Tic, Muses et Hommes
Galerie Lélia Mordoch, Paris
Exposition du 03 novembre 2017 au 12 janvier 2018

Miss Tic, Muses et Hommes


Du 3 novembre au 12 janvier, la galerie Lélia Mordoch présente l'exposition Muses et Hommes de l'artiste street Miss Tic ; une anthologie décalée, mais non moins engagée, de la représentation des femmes dans l'histoire de l'art. 

Née à Paris en 1956, Miss Tic est considérée comme l'une des pionnières du street art en France, rien moins ! Ses oeuvres commencent à fleurir sur les murs de Paris dès 1985 ; des images de femme – le plus souvent récupérées dans des magazines ou des affiches – et des épigrammes peints au pochoir. Sous l'impulsion de l'artiste, la rue devient le théâtre de ses élucubrations rêveuses et poétiques, parfois cyniques et cinglantes, propres à titiller l'oeil critique des passants. En 2000, Miss Tic pousse l'histoire de l'art dans la rue avec le projet Muses et Hommes par lequel elle se réapproprie dix-neuf chefs-d'oeuvre, de la Renaissance au Fauvisme. Mais les affres du temps opérant, ces créations éphémères ont depuis disparu ; restent des photographies aujourd'hui exposées à la galerie Lélia Mordoch. 

Lire la suite

Frank Horvat, Horvatyear - Diptyques - Photo St-Germain en partenariat avec Dina Vierny
Galerie Le Minotaure, Paris
Exposition du 03 novembre 2017 au 19 novembre 2017

Frank Horvat, Horvatyear - Diptyques - Photo St-Germain en partenariat avec Dina Vierny


Du 3 au 19 novembre, dans le cadre du festival Photo Saint-Germain 2017 et en partenariat avec la galerie Dina Vierny, la galerie Le Minotaure présente l'exposition Horvatyear - Diptyques du photographe français Frank Horvat (1928-). 

L'année 2018 est celle des quatre-vingt-dix ans de Frank Horvat, qui pour l'évènement a préparé une série de 365 diptyques, soit autant que les jours de l’année. L'occasion aussi de confronter trois points de vue sur l’œuvre du photographe : celui d'abord de Frank Horvat,  et celui de deux galeristes – Olivier Lorquin (galerie Dina Vierny) et Benoit Sapiro (galerie Le Minotaure) – qui proposent, le temps d'une rétrospective commune inédite, une interprétation croisée de vingt diptyques rigoureusement choisis. 

Lire la suite

Komar et Melamid, Super Objects - Photo St-Germain en partenariat avec Alain Le Gaillard
Galerie Le Minotaure, Paris
Exposition du 03 novembre 2017 au 19 novembre 2017

Komar et Melamid, Super Objects - Photo St-Germain en partenariat avec Alain Le Gaillard


Du 3 au 19 novembre, à l’occasion du festival Photo Saint-Germain 2017 et en partenariat avec la galerie Alain Le Gaillard, la galerie Le Minotaure présente l'exposition Super Objects - Super Comfort for Super People du duo d'artistes dissidents russes Komar et Melamid. 

Le duo Komar et Melamid nous replonge dans un moment mémorable de l’histoire de l’art contemporain russe, lorsqu'au début des années 1970 quelques artistes intrépides décident de se rebeller contre l’esthétique imposée du soc-réalisme. Leur travail, exposé de manière clandestine dans des clubs et des appartements privés, constitue alors un affront aux directives des autorités soviétiques ; des oeuvres ostensiblement tournées vers l'art conceptuel et critique. 

Lire la suite

Case Maclaim, Everyday Robot
Galerie Mathgoth, Paris
Exposition du 09 novembre 2017 au 02 décembre 2017

Case Maclaim, Everyday Robot


Après avoir été l'invité du mur d'Oberkampf à Paris début septembre, l'artiste allemand Case Maclaim expose pour la première fois en France avec Everyday Robot ; une rétrospective présentée à la galerie Mathgoth du 9 novembre au 2 décembre. 

Né à Berlin-Est en 1979, Case Maclaim – de son vrai nom Andres Von Chrzanowski – est un acteur phare de la scène graffiti allemande, dont les débuts remontent à 1995. Quelques cinq ans plus tard, il co-fonde avec trois autres peintres urbains le célèbre crew « Ma'Claim », réputé pour être le pionnier du style photo-réaliste appliqué à la rue. Travaillant à la peinture aérosol, l'artiste allemand s'attache à représenter essentiellement des mains, embrassant la puissance du mouvement dans des créations visuelles monumentales et teintées de surréalisme. Ses compositions, semblables à des photographies, ne sont pas une simple reproduction du mouvement des membres – en l'occurrence les mains ; elles sont l'expression de messages universels car « le geste peut dire mille mots ».

Lire la suite

Peter Knapp, Quand la photographie de mode devient Art
Galerie Berthet-Aittouarès, Paris
Exposition du 02 novembre 2017 au 11 novembre 2017

Peter Knapp, Quand la photographie de mode devient Art


Du 2 au 11 novembre, la galerie Berthet-Aittouarès présente l'exposition Quand la photographie de mode devient Art du brillant et inclassable Peter Knapp ; une rétrospective nous plongeant dans l'univers magnétique d'un touche-à-tout fasciné par l'image.

Éternellement lié à l’univers de la mode et à celui du magazine ELLE dont il fut le directeur artistique pendant plusieurs années, Peter Knapp fait figure d'éminence dans l’histoire de la photographie comme dans celle du graphisme. Né en 1931 à Bäretswil, en Suisse, il est formé à la prestigieuse Kunstgewerbeschule – l'Ecole des Arts et Métiers – de Zurich. Photographe dès ses débuts en 1945, Peter Knapp n'en reste pas moins attiré par la peinture, au point de s'installer à Paris au début des années 1950 ; là, il rencontre des artistes tels que Robert Rauschenberg et Barnett Newmann, et participe à diverses expositions collectives. Créateur prolifique et complet, Peter Knapp est tout et un à la fois : peintre, graphiste, scénographe, cinéaste et photographe, il voue ses talents non pas à une technique particulière, mais à une matière première : l'image, dans toute sa force d'expression. 

Lire la suite