L'actualité des musées et galeries


Art Paris Art Fair 2018
Grand Palais, Paris
Exposition du 05 avril 2018 au 08 avril 2018

Art Paris Art Fair 2018


ENTRETIEN. Art Paris Art Fair célèbre sa vingtième édition. S'imposant d'année en années dans le paysage des foires d'art contemporain, elle est devenue l'événement incontournable du printemps. C'est donc du 5 au 8 avril que la foire investit les verrières du Grand Palais. En attendant de découvrir le cru 2018, nous avons demandé au commissaire général Guillaume Piens de nous en dévoiler un peu plus.

Lire la suite

L'art du pastel, de Degas à Redon
Petit Palais, Paris
Exposition du 15 septembre 2017 au 08 avril 2018

L'art du pastel, de Degas à Redon


Du 15 septembre 2017 au 8 avril 2018, à l’occasion de l’exposition « L’art du pastel, de Degas à Redon », le Petit Palais présente les pièces maîtresses de sa collection de pastels. Une aubaine pour admirer des pastels rarement exposés, parfois inédits. Les œuvres des célèbres Berthe Morisot, Paul Gauguin, Mary Cassatt ou encore Edgar Degas côtoient celles d’artistes moins courus, mais tout aussi talentueux.

D’emblée, le terme « pastel » présage une tension entre le matériau – des couleurs broyées qu’on agglomère pour former une pâte, et le résultat annoncé par le « –el » plus doux : une fois déposé sur un support, le pastel s’arrache à sa trivialité et offre un effet céleste, délicat et insaisissable. À la jonction entre dessin et peinture, le pastel périme la querelle des poussinistes et des rubénistes, car il permet de réaliser simultanément les deux actes. Les manières de l’exploiter sont très hétérogènes : traits hachurés ou touches juxtaposées, tracé vigoureux ou estompé, couches épaisses ou très fines, couleurs pures ou bien mélangées.

Lire la suite

Mississipis
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 19 février 2018 au 23 mars 2018

Mississipis


Du 19 février au 23 mars, la galerie du Crous présente l’exposition Mississipis. Alexandre Barré, son commissaire d’exposition, y propose une relecture de la notion d’exposition en instaurant une intéressante dialectique entre son rôle de chef d’orchestre et l’activité de création des artistes qu’il réunit. 

En invitant huit jeunes artistes à se réunir et à créer une œuvre pour l’exposition Mississipis, Alexandre Barré, né en 1991 et lui-même artiste et chercheur, renouvelle des questions qui traversent depuis longtemps l’histoire de l’art et de son exposition : que signifie commander une œuvre ? Quelle part prend dans la création le commanditaire, quelles libertés sont laissées à l’artiste, comment tirer parti de la contrainte ? Pourrait-on plutôt imaginer une commande qui serait davantage proposition que contrainte, stimulation qu’ordre véritable ? Comment penser aujourd’hui la problématique figure du commissaire d’exposition, qui, depuis Harald Szeeman, n’a cessé de gagner en importance, tout en étant l’objet de nombre de contestations ? La démarche adoptée par Alexandre Barré relit ces interrogations sous l’angle original d’une dialectique instaurée sur le long terme entre les artistes invités et lui-même. 

Lire la suite

Fanny Pallaro : Impermanence, goûter l'instant
L'Oeil du Huit, Paris
Exposition du 30 janvier 2018 au 18 février 2018

Fanny Pallaro : Impermanence, goûter l'instant


Du 30 janvier au 18 février 2018, la galerie L’Œil du Huit présente avec l’exposition Impermanence, goûter l’instant les sculptures, photographies et œuvres sur papier de Fanny Pallaro.

La vie suit un axe linéaire : enfance, âge adulte et vieillesse. C’est aussi une ronde sempiternelle, immuable dans le temps qui passe. Rompant un engrenage rôdé par des millénaires d’exercice, Fanny Pallaro suspend ce temps. Elle a créé un groupe de douze sculptures à forme humaines, confrontant six jeunes figures à six âgées. Qu’est-ce qui les éloignent, sinon le temps ? Les sauts, les discordances, les unions ou les arrêts dans les méandres du temps n’effraient pas l’artiste.

Lire la suite

Seuils
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 08 février 2018 au 17 février 2018

Seuils


Du 6 au 17 février, la galerie du Crous de Paris présente l’exposition collective Seuils, où sept jeunes artistes se réunissent pour imaginer l’espace de la galerie comme un « appartement habité par leurs œuvres ». 

Le titre de l’exposition est explicite : en entrant dans la galerie, le spectateur est invité à pénétrer une série d’univers qui y cohabitent, séparés par des portes qui matérialisent le passage de l’un à l’autre. Les œuvres de Célia Coëtte, Martin Faure, Alexandre Korzeniovski, Suni Prisco, Lucy Ralph, Tanguy Roussel et Théophile Stern occupent ainsi des espaces bien définis, mais qui n’en demeurent pas moins communicants, notamment par les thèmes abordés par leurs créations : chez chacun de ces artistes, on retrouve, selon eux, une semblable « attention aux formes du quotidien » et une volonté de faire percevoir une certaine présence d’un corps disparu au milieu des objets présentés, comme s’ils en étaient encore habités. 

Lire la suite

Viviane Michel, Dessin, pastel, fusain
Galerie le VIVIER, Moret-Loing-et-Orvanne
Exposition du 02 février 2018 au 18 mars 2018

Viviane Michel, Dessin, pastel, fusain


Du 2 février au 18 mars, l’Atelier le Vivier expose les travaux de Viviane Michel, dessinatrice à la pratique hybride et poétique qui crée de délicats paysages de papier finement découpé et travaillé.        

Alors que le dessin contemporain est en pleine effusion ce début d’année à Paris, avec notamment la préparation des Salons Drawing Now et DDessin pour le mois de mars, l’atelier Le Vivier de Moret sur Loing poursuit son exploration des tendances actuelles de cet art dont il promeut régulièrement de nombreux jeunes artistes. En février et en mars, c’est Viviane Michel, ancienne étudiante des Beaux-Arts de Toulouse maintenant spécialisée en arts appliqués et en art thérapie, qui rejoint la galerie et dont les travaux seront exposés aux côtés de nouveaux dessins de Sophie Belle, Benoit-Basset, Régine Dubos-Combe,  Alexis Fraikin, Eliana Pinzon, Grégory Verger-Marchand  et Christine Zeytounian-Beloüs. 

Lire la suite

Ludovic Isidore, Héritages
French Arts Factory, PARIS
Exposition du 24 janvier 2018 au 17 février 2018

Ludovic Isidore, Héritages


Du 24 janvier au 17 février 2018, la galerie French Arts Factory présente la nouvelle exposition Héritages de l’un de ses artistes phares, Ludovic Isidore.

L’héritage ne se réduit pas à la simple succession, transmise au sein du giron familial de générations en générations. Il est pluriel, comme l’indique le nom de l’exposition. Il s’impose souvent à nous comme une contrainte, engageant plus de devoirs que de droits. Ce sont alors nos choix qui déterminent la postérité de ces héritages : réussir à préserver leurs secrets, en y extrayant une nouvelle interprétation. Si Ludovic Isidore s’est formé à la peinture en autodidacte, il vit, lui aussi, avec ses héritages : « Mes origines sont antillaises, amérindiennes et bretonnes. Je ne suis pas d’ici ni d’ailleurs, j’explore. »

Lire la suite

Faire apparaître
Galerie Teodora, Paris
Exposition du 01 février 2018 au 17 mars 2018

Faire apparaître


Du 1er février au 17 mars 2018, la galerie Teodora présente l’exposition Faire apparaître, où se rencontrent trois jeunes peintres italiens, Romina Bassu, Simone Geraci et Rosario Vicidomini. 

Cet hiver, la galerie Teodora consacre une exposition collective à trois jeunes peintres italiens pratiquant trois techniques différentes et trois manières singulières d’aborder la figuration en peinture. Il ne s’agit pas d’une exposition à thème mais, selon Angela Ghezzi, directrice de la galerie, de « nous proposer un regard sur la peinture, sur ce besoin de peindre, le tout, dans un dialogue polyphonique simultané ». 

 

Lire la suite

Volumes, une exposition collective
Galerie Mathgoth, Paris
Exposition du 26 janvier 2018 au 17 février 2018

Volumes, une exposition collective


Du 26 janvier au 17 février, la galerie Mathgoth présente Volumes, une exposition collective, qui rassemble une vingtaine de sculptures et bas-reliefs d’artistes urbains réunis autour de ce thème. 

Chaque année, la galerie Mathgoth propose un thème à ses artistes phares et à quelques autres afin de réaliser une exposition collective : cette année, chacun est invité à proposer une pièce répondant à cette notion de “volume”. Un concept qui peut sembler assez vague pour un ensemble de sculptures et de bas-reliefs, mais dont la polysémie est largement exploitée par les artistes qui créent du volume à partir des matériaux les plus impromptus : objets récupérés, papier aluminium, métal filigrané, tous les moyens sont bons pour explorer de manière personnelle et actuelle cette idée qui a tant stimulé l’histoire de l’art. 

 

Lire la suite

Pierre Mabille, Découpages en séquence
Galerie Jean Fournier, Paris
Exposition du 25 janvier 2018 au 10 mars 2018

Pierre Mabille, Découpages en séquence


Du 25 janvier au 10 mars 2018, la galerie Jean Fournier présente l’exposition Pierre Mabille, Découpages en séquence, où l’artiste décline sa forme emblématique sur de nouvelles toiles peintes à l’acrylique à grands renforts de jeux de transparence et vifs de contrastes colorés. 

“Toujours cela ou autre chose, ou bien ni une chose ni l’autre”. Ce vers fermant une strophe du poème en prose Bureau de tabac composé par Fernando Pessoa en 1928, texte qui a inspiré à Pierre Mabille sa forme emblématique, pourrait bien s’appliquer aux oeuvres du peintre : toujours cette même forme ovale et allongée explorée depuis vingt ans, très reconnaissable, mais chaque fois un peu autre chose qu’elle-même. Toujours cette scansion de la forme qui ouvre la voie à de multiples déclinaisons de la surface colorée, mais chaque fois un effacement, un décalage, une transparence, un fondu qui lui confère quelque chose d’inédit.

Lire la suite

Nino Migliori, la matière des rêves
Maison européenne de la Photographie (MEP), Paris
Exposition du 17 janvier 2018 au 25 février 2018

Nino Migliori, la matière des rêves


Du 17 janvier au 25 février, la Maison Européenne de la Photographie présente l’exposition Nino Migliori, la matière des rêves, qui retrace les nombreuses expérimentations menées par le photographe italien tout au long du XXe siècle.

Difficile de choisir une seule photographie pour illustrer l’univers multiforme de Nino Migliori. Né en 1926 à Bologne, l’artiste n’a eu de cesse de renouveler son vocabulaire photographique en puisant dans de nombreuses techniques expérimentales, qu’il invente ou qu’il revisite, et dans d’autres médiums, comme la peinture. Ce qui donne un oeuvre explorant aussi bien la figuration que l’abstraction, le noir et blanc que la couleur, l’argentique qu’une gestualité énergique allant parfois jusqu’à défigurer l’image, comme par exemple dans la série des Cancellazioni (Effacements) : il y emploie la technique dite du « cliché verre », qui consiste à inciser la surface d’une pellicule préexistante pour aboutir à une nouvelle image, ici une jeune femme étrangement rhabillée par la texture émiettée du film photographique retravaillé par Nino Migliori.  

Lire la suite

Beau doublé, Monsieur le Marquis!
Musée de la Chasse et de la Nature, Paris
Exposition du 10 octobre 2017 au 11 février 2018

Beau doublé, Monsieur le Marquis!


Jusqu’au 11 février 2018, le Musée de la Chasse et de la Nature invite Sophie Calle à investir ses salles. Avec Serena Carone, elle y présente l’exposition Beau Doublé, Monsieur le Marquis !, où se rencontrent pratiques de chasse et création artistique.

Au milieu de l'océan d’expositions monographiques aux scénographies souvent peu stimulantes proposées dans nombre de musées, la carte blanche donnée à Sophie Calle au Musée de la Chasse et de la Nature, intitulée Beau Doublé, Monsieur le Marquis ! est une vraie perle rare. L’artiste y invite Serena Carone et investit les trois étages de ce musée particulier, qui traite du rapport entre l’homme et l’animal en rassemblant trésors de chasse, tableaux, sculptures et mobiliers dans un hôtel du XVIIe siècle. Un véritable jeu de piste est alors proposé au spectateur, dont la récompense reste imprécise : qu’allons-nous donc chercher au milieu de toute cette accumulation d’objets ? La trace du passage de l’artiste, celle des chasseurs et des animaux, ou bien nos propres souvenirs emmêlés dans cette caverne d’Ali Baba ?

Lire la suite