L'actualité des musées et galeries


Sam Szafran
Galerie Claude Bernard, Paris
Exposition du 16 janvier 2018 au 03 mars 2018

Sam Szafran


Cela fait plus de 50 ans que la galerie Claude Bernard représente l’artiste Sam Szafran. Du 16 janvier au 3 mars 2018, la galerie présente la dixième exposition personnelle de l’artiste, et réunit pour l’occasion ses pastels et aquarelles les plus récents.

Le rythme de nos vies est effréné, résultat de facteurs autant techniques que sociaux. Rien ne résiste à cette course qui imprègne notre quotidien. L’art, et les enchaînement de performances, de polémiques, de modes, toutes aussi fulgurantes qu’éphémères, n'en sort pas indemne. Puis, il y a des marginaux, des réfractaires. Sam Berger, dit Sam Szafran, est resté un artiste confidentiel. Il a érigé la lenteur en idéal : celle de la main et de son tracé, qui enjoint au spectateur parcourant son œuvre à s’arrêter un moment, de ralentir son regard. Un misanthrope ? Il sait surtout qu’il n’a pas à courir derrière la célébrité. Il en a déjà une, ainsi que des collectionneurs, des critiques, des galeristes, grâce à certaines rencontres cruciales. Jacques Kerchache qui organise sa première exposition personnelle, le critique Jean Clair, et Claude Bernard qui devient son galeriste en 1964.

Lire la suite

Ella & Pitr, Comme des fourmis
Galerie Le Feuvre, Paris
Exposition du 20 janvier 2018 au 17 février 2018

Ella & Pitr, Comme des fourmis


Ce début d’année est bouillonnant pour le duo Ella & Pitr, qui souffle sa dixième bougie : une monographie publiée aux Éditions Alternatives, aussi fourmillante que l’exposition rétrospective que leur consacre la galerie Le Feuvre, Comme des fourmis, du 20 janvier au 17 février.

Elle est née en 1984. Lui est né en 1981. Ensemble, ils ont formé Ella & Pitr, mêlant leurs vies et leur carrière qu’ils partagent depuis 2007. Leur surnom, les Papiers Peintres, est un clin d’œil à leurs débuts dans les rues de Saint-Etienne qu’ils tapissent de collages en tous genres. Ils sont ces invisibles et joyeux troubadours de l’art qui égaient nos journées, parsemant les rues de leurs créations, en contrepoint aux affiches publicitaires qui inondent notre quotidien. Peu à peu, leur succès les a conduits vers d’autres villes, d’autres pays, d’autres continents.

Lire la suite

La voix orientale, l'art de la jeunesse au sud-ouest de la Chine
Galerie New Image, Paris
Exposition du 21 novembre 2017 au 05 décembre 2017

La voix orientale, l'art de la jeunesse au sud-ouest de la Chine


Trois jeunes artistes chinois se partagent les cimaises de la galerie New Image, du 21 novembre au 5 décembre 2017, pour l’exposition La voix orientale, l’art de la jeunesse au sud-ouest de la Chine.

Sur ses peintures rattachées à la série L’amour du siècle prochain, Shuke Xu fait réapparaître sans cesse la figure du Bouddha. Le terme sanskrit bouddha, adjectif dérivé du verbe budhyate signifiant s’éveiller, désigne une personne réveillée du long sommeil de l’ignorance, une personne ayant atteint un état spirituel élevé, et ainsi acquis une grande connaissance des êtres et des choses. Sur ces tableaux, sa figure reste inintelligible. Ce qui semble être une vitre le voile, notre vision est floue. On peut dès lors facilement interpréter cette série comme une critique de l’artiste vis-à-vis de la censure en Chine, dans la presse, sur Internet, mais aussi dans le monde de l’art. A travers son œuvre, il représente l’hermétisme de l’information. Pourtant, le tracé laissé par un doigt, comme pour effacer la buée de la vitre, écrivant des mots comme « Hello » ou « Dream », est un message plein d’optimisme pour le siècle prochain, laissant entrevoir l’image nette du Bouddha.

Lire la suite

Anastassia Bordeau, Plan séquence
Galerie Boa, Paris
Exposition du 04 janvier 2018 au 31 janvier 2018

Anastassia Bordeau, Plan séquence


Du 4 au 31 janvier, la galerie Boa présente avec l’exposition Plan séquence les peintures de l’artiste Anastassia Bordeau.

Anastassia Bordeau aime la nuit, l’atmosphère singulière du crépuscule, moment d’hésitation et des questionnements. Souvent identifiée à l’insécurité, aux démons, la nuit représente la peur. Les poètes romantiques ont magnifié sa force onirique. Anastassia Bordeau, elle, interprète la solitude de cet instant transitoire. Un passage s’ouvre entre deux mondes, permettant la résurgence d’un passé lointain, qu’elle interroge et confronte à une réalité sans fards. Son inspiration ? Le cinéma, incontournable de la vie nocturne.

Lire la suite

Pascale Boillot, Faune et Industrie
L'Oeil du Huit, Paris
Exposition du 09 janvier 2018 au 28 janvier 2018

Pascale Boillot, Faune et Industrie


La galerie L’Œil du Huit organise chaque année un concours pour lequel créativité et talent sont toujours au rendez-vous ! Lauréate du premier prix de l’édition 2017, Pascale Boillot présente ses sculptures et ses gravures avec l'exposition personnelle Faune et Industrie, du 9 au 28 janvier 2018.

« Voyez-vous quelques étoiles dans le ciel de Coketown, ville industrielle, grise et triste, polluée par la fumée des usines ? ». Ce portrait urbain, esquissant la ville fictionnelle de Charles Dickens où se déroule l’action de Hard Times, reflète la conception commune de notre rapport au monde industriel. Les réalités de l’usine s’apparentent à la désolation : elle est répétitive, morne, pénible, mécanique, bruyante. L'art, des Temps modernes de Chaplin au Germinal de Zola, n’est pas étranger à cette conception. La confrontation du cinéma ou de la littérature avec l’industrie naissante suscita une résistance virulente. 

Lire la suite

Dans un champ, une paire de ciseaux suspendue
Galerie du CROUS, Paris
Exposition du 09 janvier 2018 au 20 janvier 2018

Dans un champ, une paire de ciseaux suspendue


Du 9 au 20 janvier 2018, la Galerie du Crous de Paris présente les installations-sanctuaires d’Alexandre Korzeniovski dans le cadre de l’exposition Dans un champ, une paire de ciseaux suspendue.  

Alexandre Korzeniovski dit avoir longtemps rêvé d’être archéologue. C’est bien cette passion du vestige que l’on retrouve dans l’exposition Dans un champ, une paire de ciseaux suspendue, présentée au mois de janvier à la Galerie du Crous. Ce titre énigmatique donne le ton : nous entrons dans un lieu où les objets de notre quotidien basculent dans un autre temps, dans un autre mode d’existence. Ils semblent avoir été égarés, enfouis, oubliés depuis des décennies, avant d’être déterrés et minutieusement collectés. Encore lourds de leur vie passée, ils forment désormais des amas fragiles d’ « objets cueillis et d’oeuvres  ressuscitées », selon les mots employés par le jeune artiste. 

Lire la suite

L'Intime & le Monde
Centre Wallonie-Bruxelles, Paris
Exposition du 08 décembre 2017 au 04 février 2018

L'Intime & le Monde


Du 8 décembre 2017 au 4 février 2018, le Centre Wallonie-Bruxelles présente avec L’Intime et le Monde l'hommage de trois artistes belges à la génération des enfants juifs bruxellois ayant survécu à l’extermination lors de la Seconde Guerre mondiale.

Trois noms. Marianne Berenhaut. Sarah Kaliski. Arié Mandelbaum. Issus de la génération née lors de la Seconde Guerre mondiale, ces trois plasticiens partagent par leurs biographies les séquelles de douloureuses expériences. Ils ont décidé d’élargir leurs histoires individuelles et familiales à une histoire collective, en rendant hommage aux enfants juifs bruxellois ayant survécus à l’extermination d’Auschwitz. Le beau titre choisi par le critique Gérard Preszow, L’Intime & le Monde, fait corps avec ces réflexions. À l’antipode des tendances actuelles d’un affichage ostentatoire de l’intimité, les trois artistes belges dévoilent un rapport plus sensible et pudique à l’intime, d’une beauté fragile. Ils nous prouvent que l’authenticité est possible sans tomber dans le piège du voyeurisme. La douleur ne doit pas devenir un spectacle.

Lire la suite

Exercises in Meaning
RCM Galerie, Paris
Exposition du 11 janvier 2018 au 27 février 2018

Exercises in Meaning


Du 11 janvier au 27 février 2018, RCM Galerie nous présente l’œuvre de l’artiste conceptuel polonais Jaroslaw Kozlowski à travers l’exposition Exercises in Meaning.

Travaillant généralement sous la forme d’installations, utilisant divers médias tels que le dessin, la lumière, le son, la photographie, la vidéo ou les objets du quotidien, Jaroslaw Kozlowski est une figure incontournable de l’art conceptuel polonais des années 1960. Au fil des années, ses recherches se sont concentrées sur une analyse des structures logiques du langage.

Lire la suite

Arthur Aeschbacher, Turn Cut Rotative
Arthème Galerie, Paris
Exposition du 17 novembre 2017 au 23 décembre 2017

Arthur Aeschbacher, Turn Cut Rotative


Du 17 novembre au 23 décembre 2017, Arthème Galerie présente les Turn-cut d’Arthur Aeschbacher à l'occasion de son exposition Turn Cut Rotative.

Dans Les Mots dans la Peinture, Michel Butor déplorait « le mur fondamental édifié par notre enseignement entre les lettres et les arts ». Peu étonnant que l’écrivain ait peu après collaboré avec Arthur Aeschbacher, artiste atypique par son attachement profond aux lettres de l’alphabet, qu’il réinvente sans répit dans une démarche esthétique, mêlant mots et couleurs.

Lire la suite

Brand New
Galerie Arcanes, Paris
Exposition du 06 décembre 2017 au 27 janvier 2018

Brand New


Du 6 décembre au 27 janvier, la galerie Arcanes présente l’exposition Brand New, qui réunit les oeuvres des deux céramistes Jeanne Bonnefoy-Mercuriali et Hélène Morbu et du designer Pierre-Rémi Chauveau. 

Brand New. Tout nouveau. Un intitulé engageant qui pose d’emblée les bases de la réflexion menée par la galerie Arcanes à travers la présentation commune des travaux de trois jeunes artistes : par quels moyens les arts décoratifs se réinventent-ils aujourd’hui? Comment puisent-ils dans les innombrables expérimentations menées tout au long du XXe siècle et s’émancipent-ils à la fois de ce poids historique? Que signifie de nos jours créer un objet d’art? Depuis 2003, la galerie Arcanes, spécialisée dans les arts décoratifs du siècle dernier, présente les oeuvres de jeunes artistes dont les recherches formelles et matérielles renouvellent notre regard sur l’objet artisanal et entrent en résonance avec des pièces plus anciennes également exposées.

Lire la suite

Marc Petit
Galerie Schwab Beaubourg, Paris
Exposition du 01 décembre 2017 au 10 février 2018

Marc Petit


Du 1er décembre au 10 février 2017, la galerie Schwab Beaubourg présente une centaine de bronzes de l’artiste Marc Petit : des figures décharnées à la présence saisissante, étranges miroirs de la condition humaine. 

Depuis plus de trente ans, dans son atelier installé près de Limoges, Marc Petit fait émerger sans relâche corps difformes et vieillis, regards épuisés et visages émaciés. Une saisissante forêt de personnages, marquée par un travail presque douloureux de la matière, dont les stries et les entailles semblent laisser transparaître des intériorités déchirées. Pour autant, ce n’est pas un sentiment tragique qui émane de ces oeuvres : nous y percevons plutôt la tentative de dessiner, à travers les paysages de ces multitudes de corps singuliers, un portrait plus universel d’une difficulté commune à exister et à traverser le temps qui éprouve les êtres et se dépose peu à peu sur leurs chairs et leurs gestes. 

Lire la suite

Simon Hantaï, Paris 1948-1955
Galerie Jean Fournier, Paris
Exposition du 14 décembre 2017 au 20 janvier 2018

Simon Hantaï, Paris 1948-1955


L’exposition Simon Hantaï, Paris 1948-1955, présentée à la galerie Jean Fournier du 14 décembre au 20 janvier, nous invite à nous plonger dans une période méconnue de l’oeuvre de l’un des plus grands peintres français du second XXe siècle : ses débuts prolifiques dans le Paris de l’après-guerre. 

Du peintre franco-hongrois Simon Hantaï (1922-2008), on connaît et admire surtout les oeuvres produites entre 1960, année de l’invention du « pliage par méthode », et 1982, qui marque la fin de sa production artistique. La galerie Jean Fournier choisit pourtant de mettre à l’honneur cet hiver la production de ses débuts. L’exposition Simon Hantaï, Paris 1948-1955, dont le commissariat est assuré par Marc Donnadieu, nous montre comment ces années d’expérimentation intensive ont pu engendrer la richesse et la diversité du vocabulaire pictural qui a été porté à son apogée durant les deux décennies suivantes. Ces peintures n’ont cependant pas été sélectionnées pour une quelconque valeur documentaire ou historique : au contraire, ce sont bien leurs formes organiques proliférantes, leur densité de textures et de couleurs et leurs glissements surréalistes entre figuration et abstraction qui capturent immédiatement l’oeil du spectateur. 

Lire la suite