L'actualité des musées et galeries


Toulouse
Adda & Taxie , Paris
Exposition du 12 mai 2018 au 16 juin 2018

Toulouse


La galerie Adda & Taxie présente du 12 mai au 16 juin l’exposition Toulouse qui présente des œuvres de graffeurs toulousains d’époques variées.

Avec cette exposition, la galerie Adda & Taxie prouve que Toulouse n’a pas comme seule spécialité le cassoulet. La ville rose, qui tient son surnom de la couleur de ses architectures en briques de terre cuite, a vu émerger un grand nombre d’artistes graffeurs comme Soone ou Snake à partir des années 1980.

Lire la suite

Ann Grim, Where are we now ?
Galerie A2Z Art Gallery, Paris
Exposition du 12 mai 2018 au 09 juin 2018

Ann Grim, Where are we now ?


La A2Z Art Gallery présente du 12 mai au 9 juin l’exposition Where are we now ? regroupant les œuvres de l’artiste Ann Grim.

Le rouge ou le bleu. Le feu ou l’eau. Ann Grim nous propose un voyage sensoriel dans deux univers se rejoignant par des tableaux qui se font écho. Entrer dans chaque pièce équivaut à pénétrer une autre dimension. La lumière blanche du soleil est remplacée par un rouge électrique digne de l’ambiance d’un film de Gaspard Noé, ou par un bleu sorti tout droit des profondeurs de l’océan.

Les peintures d’Ann Grim répondent à l’atmosphère qui surplombe chaque pièce. Notre corps, sans repère, se trouve perdu dans ce changement surprenant de lumière. Notre regard s’accroche alors aux tableaux, notre esprit plonge dans ces mondes qui ne ressemblent à aucun autre.

Lire la suite

Action Mai 68, Descendre dans la rue
Galerie Wallworks, Paris
Exposition du 04 mai 2018 au 07 juillet 2018

Action Mai 68, Descendre dans la rue


La Galerie Wallworks présente du 4 mai au 7 juillet, Action Mai 68, Descendre dans la rue. Cette exposition regroupe une quarantaine d'artistes urbains qui se sont appropriés les unes du numéro Action, journal de revendication de l'époque, pour en proposer des oeuvres personnelles et actuelles. 

 

Lire la suite

Pierre Daquin, Interface
Galerie Lazarew, Paris
Exposition du 03 mai 2018 au 16 juin 2018

Pierre Daquin, Interface


La Galerie Lazarew accueille du 3 mai au 16 juin l’exposition Interface, présentant une sélection d’œuvres de l’artiste Pierre Daquin.

Pierre Daquin commence à appréhender l’art par le travail minutieux de la tapisserie dès les années 1960. Travaillant déjà sur l'intériorité et l'envers des matières, reflétant les prémisses de ses oeuvres futures, l'artiste s'écarte rapidement de ce qui se fait à l'époque, pour proposer des techniques ambitieuses. Il bouleverse les codes comme il modifie le sort de certains matériaux : le papier kraft, ayant pour utilité première de protéger les pièces artistiques lors de leur transportation, se voit, par exemple, transformé pour devenir une œuvre d’art complexe et structurée.

 

Lire la suite

Stéphane Dauthuille, Iles & Trésors
Galerie INSULA , Paris
Exposition du 03 mai 2018 au 02 juin 2018

Stéphane Dauthuille, Iles & Trésors


La Galerie Insula, présente du 3 mai au 2 juin l’exposition Iles & Trésors, regroupant les œuvres de l’artiste Stéphane Dauthuille.

Les peintures de Stéphane Dauthuille sont une invitation à un voyage mystérieux. Les grandes toiles de l’artiste, dépassant parfois le mètre, correspondent à différents mondes prêts à être découverts, et nous contemplons chaque tableau comme nous naviguerions d’île en île.

Une même atmosphère se dégage des œuvres du peintre. Peut-être serait-ce ce bleu omniprésent, rappelant la mer, qui lie entre elles les différentes toiles ? Des teintes pastel s’organisent autour des traits fins qui dessinent les visages ou les corps des personnages.

Lire la suite

Reiko Koga, Un fil immaculé
Pierre-Yves Caër Gallery, Paris
Exposition du 17 mai 2018 au 16 juin 2018

Reiko Koga, Un fil immaculé


La Galerie Pierre-Yves Caër présente du 17 mai au 16 juin 2018, Un fil immaculé, une exposition sur le travail de broderie de l’artiste japonaise Rieko Koga.

À travers ses broderies, Reiko Koga porte une réflexion sur le temps. Son fil est semblable à celui des Parques, les trois déesses de la mythologie qui tissent le fil du temps et décident du destin des hommes, pour finalement le couper. Allégorie de la vie, ce fil brodé reflète son vécu. Inspirée du Sashiko, méthode de couture traditionnelle japonaise, ainsi que des Senninbari qui portent courage, chance et protection, l’artiste puise dans les sources culturelles de son passé. Du tissu, un fil et une aiguille, ces outils élémentaires lui suffisent pour s’exprimer et nous faire découvrir ses origines.

Lire la suite

Vincent Gouriou, Instants d’abandon
Galerie David Guiraud, Paris
Exposition du 04 mai 2018 au 21 juin 2018

Vincent Gouriou, Instants d’abandon


La galerie David Guiraud présente du 4 mai au 21 juin l’exposition Instants d’abandon, rassemblant les photographies de l’artiste Vincent Gouriou.

Le nu. C’est par cette pratique que les étudiants en art commencent à appréhender le dessin et les formes. C’est par cette pratique que Vincent Gouriou nous fait réfléchir sur notre propre corps, notre sexualité et notre condition humaine.

L’hétérogénéité des modèles choisis par l’artiste dénote d’un désir politique manifeste. Homosexuel, transgenre, hétérosexuel, l’objectif du photographe les capture de la même manière, comme pour affirmer la beauté des différences. La douceur de chaque scène nous dévoile une intimité, où les regards laissent paraître un doute, une souffrance enfouie.

 

Lire la suite

Antoine Poupel, Dans tous mes états
Galerie Nichido, Paris
Exposition du 05 avril 2018 au 19 mai 2018

Antoine Poupel, Dans tous mes états


Du 5 avril au 19 mai, la galerie Nichido présente les œuvres du photographe Antoine Poupel, dans l’exposition intitulée Dans tous mes états.

Tachetée de couleurs chaudes et tièdes, rouges, orangées, violettes, mauves et pourpres, la photographie est semblable à une peinture abstraite, digne d’un tableau de Séraphine. Le papier glacé a lissé la surface ridée et sableuse du pétale séché. Pétale séché qui fait office de touche picturale, en recouvrant la surface d’un all over floral. L’assemblage, l’accumulation, la répétition du pétale coloré, rythment et organisent les tons clairs et les tonalités sombres, en équilibrant les masses avec les lignes sinueuses. Ainsi, la composition voile t-elle la fleur, le référent, pour en extraire ses qualités plastiques. Antoine Poupel habille ses sujet photographiques de son point de vue sensible, qui ré élabore des images complexes, poétiques, fantomatiques et fantasmatiques. 

Lire la suite

Fragments d'Atelier, Shinya Nakazato
Pierre-Yves Caër Gallery, Paris
Exposition du 19 avril 2018 au 12 mai 2018

Fragments d'Atelier, Shinya Nakazato


Du 19 avril au 12 mai, la galerie Pierre Yves Caër présente les œuvres de Shinya Nakazato, artiste japonais, dans une exposition intitulée Fragments d’Atelier (2009-2018)

Au loin, au coin de la galerie, un rapide coup d’œil et nous sommes déjà absorbés par les œuvres de de Shinya Nakazato, magnétiques et auréolées de mystère. Sur une toile de plus d’un mètre de hauteur, se dessinent des formes indistinctes, floues et flottantes. Dans des teintes claires aux mille nuances de blancs bleutés, des courbes sinueuses ondulent tout en se noyant dans les lignes obliques. La composition opaline est maculée d’une courbe verticale bleu marine. Elle dénote vivement par sa teinte sombre et son galbe net, au milieu du désordre incolore, tacheté d’ombres nuageuses, qui suggèrent un relief vaporeux. Pourtant, vague à l’œil, notre regard papillonne, ne sachant où s’amarrer parmi ces formes sans francs contours, qui semblent indiquer comme seule direction le jet d’ancre, la dérive, pour pénétrer l’univers onirique et déconcertant de Shinya Nakazato.

Lire la suite

Jennyfer Grassi, Un monde flamboyant
Galerie Eva Hober, PARIS
Exposition du 17 mai 2018 au 15 juin 2018

Jennyfer Grassi, Un monde flamboyant


La Galerie Eva Hober présente du 17 mai au 15 juin 2018, Un Monde Flamboyant, la première exposition de Jennyfer Grassi.

« Le rire, la frivolité, l’insouciance peuvent devenir presque inaccessibles car ces émotions mobilisent en nous des ressources trop éloignées de notre quotidien. » explique l’artiste. Et pourtant, face aux peintures grands formats de Jennyfer Grassi, ces émotions semblent faciles d’accès.

Lire la suite

Le paradigme de la transparence, Muneki Suzuki
Galerie Grand E'terna, Paris
Exposition du 12 avril 2018 au 12 mai 2018

Le paradigme de la transparence, Muneki Suzuki


Du 12 avril au 12 mai, la galerie Grand E’terna consacre une exposition intitulée  Le paradigme de la transparence à l’artiste japonais Muneki Suzuki.

Les œuvres de Muneki Suzuki sont flottantes. Au dessus de la toile, se tient une plaque de plexiglas légère et translucide sur laquelle sont imprimés des motifs géométriques de couleurs éclatantes jaunes, roses, verts et bleus. Les carrés, rangés à la file indienne en 5 x 5, manquent chacun d’un angle, si bien qu’ils semblent se prendre par la main pour danser. Leurs ombres douces et floutées se projettent sur la toile immaculée solide, quelques centimètres de vide en dessous. La rationalité mathématique et froide de la construction géométrique se disloque et se dissout dans les ombres claires aux allures de poussières. Les formes se dédoublent, notre vision aussi.

Lire la suite

Hommage à Jean Hélion
Galerie Antoine Laurentin, Paris
Exposition du 10 mars 2018 au 19 mai 2018

Hommage à Jean Hélion


Du 10 mars au 19 mai, la galerie Antoine Laurentin présente les esquisses et études des peintures les plus célèbres de Jean Hélion. 

Une rétrospective lui a été consacré en 2005 au Centre Pompidou, Jean Hélion, né en 1904 et mort en 1988 a traversé le XXè siècle, témoin de tous les enjeux de la modernité. Première et Seconde Guerre Mondiale, Mai 68 et Guerre Froide, rien n’a échappé aux yeux du peintre. A la crise politique, il répond la crise artistique : en 1930, Jean Hélion fonde l’art concret, radicalement abstrait aux côtés, entre autres, de Frantisek Kupka et Robert Delaunay. Mais lorsque l’idéalisme communiste s’effondre dans la réalité du fascisme nazi, Jean Hélion entre A rebours de la modernité et laisse tomber l’abstrait pour le figuratif. Ses esquisses acérées nous laissent entrevoir sa quête passionnée. 

Lire la suite